Ezia renaît après quatre ans d’absence

« Je m’appelle Daphné, et je vais bientôt mourir. En ceci je ne suis pas bien différente du reste du monde. Mais avant ça, il me reste une chose à faire. Prendre à pleines mains l’éternité, sentir le tissu se froisser sous mes mains et rompre les fibres fragiles. Les déchirer avec les dents, si elles résistent. C’est ainsi que font les sorcières. »

Quatre ans après la sortie de Remedy, sous la forme d’un album et d’un roman à venir, Ezia paraît à nouveau avec Canto, le chant.

Résultat de quatre ans de création, Canto donne à la musique d’Ezia une dimension plus organique, plus humaine : l’atmosphère sombre, mélancolique et cosmique reste présente, mais les guitares et les percussions acoustiques s’y déploient davantage. Bien sûr, le chant y est également bien plus présent.

Enfin, l’album est ponctué de plusieurs interludes au cours desquels l’histoire de Canto est racontée, par extraits, pour donner à voir ce monde au crépuscule de son existence, le vertige de l’extinction et l’entreprise inouïe, prométhéenne, de son exil vers les étoiles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s