LA MUSIQUE

Ezia Polaris est avant toute chose un projet de musique électronique.

Musicalement, Ezia se dévoile au travers de nappes de synthétiseur amples et expressives, modulées comme un souffle humain, pleines d’aspérités.

 Les pulsations martelées par les beats électroniques enveloppés par de puissantes lignes de basse, figurent l’atmosphère surchauffée des clubs de Tokyo, où se déroule une partie de l’intrigue.

L’univers musical de l’album Remedy explore une esthétique à la fois rétro et contemporaine entre synthwave et post-rock, puisant son inspiration chez Mogwai, Radiohead Massive Attack ou encore Jon Hopkins, entre autres noms.

La grande majorité des titres sont écoutables sur les pages du roman qu’ils illustrent, mais tous ont été regroupés ici :